top of page

El Tres de Mayo (Le Trois Mai), de Goya, chef-d'œuvre au Musée du Prado

Dernière mise à jour : 4 mars

Une des œuvres les plus connues de Goya, bouleversante et sublime. Le peintre nous parle de l'exécution de 43 patriotes espagnols tombés aux mains de l'armée française, à Madrid, dans la nuit du 3 mai 1808.

Le peloton d'exécution (des soldats français) tourne le dos au spectateur. Les visages invisibles d'une machine à tuer, qui contrastent avec les regards apeurés des condamnés. Le personnage central, les bras en croix, est littéralement illuminé. La blancheur de sa chemise explose dans la toile, comme la marque de l'innocence. Son attitude face à la mort en fait un martyr à l'image du Christ. Un personnage à la dimension sacrée, symbole de la résistance espagnole.


El Tres de Mayo (Le Trois Mai), de Goya, chef-d'œuvre au Musée du Prado

En arrière-plan, on devine un palais, sans éclat : l'Espagne est dans le noir. Le ciel sombre souligne la gravité des événements. Le calme du pays contraste avec la violence de l'action.

Ce magnifique tableau marque une rupture avec le néo-classicisme. Les héros ne sont ni tirés de la mythologie, ni célèbres : ils sont anonymes et désarmés, mais leurs attitudes, leurs visages sont emplis d'humanité, tourmentés... Goya exalte leur courage et nous montre leur désespoir. Avec cette œuvre d'une grande intensité dramatique et d'une grande portée historique, Goya rend un hommage au sentiment national espagnol, et annonce le romantisme.


El Tres de Mayo ::: 1814 ::: Francisco de Goya ::: Museo Nacional del Pradoà #Madrid ::: huile sur toile, 2,66m x 3,45m


Comments


bottom of page