l'été madrilène est sans pitié, surtout si on a l'habitude de latitudes plus douces... Si votre hôtel n'a pas la climatisation, c'est bien pour la planète mais vous aurez besoin de verdure à l'heure de la sieste !

JARDINS ET PARCS

Parque del Buen Retiro

Les familles l'envahissent les week-ends, les touristes tout l'été. Le parc le plus célèbre de la ville, le poumon du centre de Madrid, ouvert en 1631 comme jardin pour la cour de Philippe IV, est aujourd'hui le jardin de tout le monde ! C'est Ploucland dans les allées principales et autour de l'étang (avec barques), mais la très grande superficie permet de se s'isoler...

À part ça, le Retiro est un jardin splendide, d'une grande diversité de paysages, un patchwork de zones très stylisées, tracées au cordeau, et d'espaces plus sauvages. Il est l'écrin de pavillons splendides, dont le scintillant Palacio de Cristal et le Palacio de Velázquez, devenus des extensions du Musée Reina Sofia, qui accueillent de très intéressantes installations et expositions. Il abrite une magnifique roseraie, douze statues de rois et de reines, plus celle de l'ange déchu, des terrains de sport où de jolis garçons montrent leurs muscles. Et une allée où des bouquinistes vendent des trésors pour bibliophiles ainsi que de vieux livres de poche...

Au cœur de la canicule, le Retiro est le lieu idéal pour prendre le frais ! Et piqueniquer, lire, dormir, draguer...

Real Jardín Botánico ::: paseo de los Artes

Il y a des trucs incroyables mais aussi des oignons... Mais quel beau jardin ! Peu de touristes, calme, fraicheur... Six mille plantes venues pour la plupart de la région mediterranéenne (question de climat...). Il a été créé en 1781 pour Carlos III, comme ça vous le savez. (N'oubliez pas !)

En visite guidée, on apprend plein de trucs marrants et sérieux sur nos amies les plantes, et on se promène un peu rationnellement dans les allées et les serres. Une fois qu'on y est, on peut rester autant qu'on veut, et s'installer sur banc avec un livre par exemple, en attendant le repos du soleil... 

Institut scientifique avant tout, le jardin botanique de Madrid possède aussi un herbier fantastique, plus d'un million d'entrées, mais on n'a pas voulu nous le montrer...

plaza Murillo 2, Madrid 

Jardines de Sabatini ::: Los Austrias

C'est un faux ! Une imitation du style classique, "créée" dans les années trente et inaugurés après la Guerre Civile​ à l'endroit qu'ocupaient les écuries royales, construites par Sabatini, d'où leur nom. Ce n'est pas notre parc préféré, mais on y passe de toute façon pour aller au Palais Royal, et parfois, il y a des surprises, comme de jolis escaladeurs qui grimpent sur les murs de soutènement de la rue de Bailén et attirent tous les regards, ben tiens...

Un grand bassin central, des sculptures de marbre blanc, des fontaines et des arbres. La construction géométrique parfaite en fait un exemple du genre et une attraction touristique majeure. Très beau coucher de soleil.

Calle Bailén 2, Centro, Madrid

Jardín del Príncipe de Anglona ::: La Latina

Le jardin suspendu du Palais du Prince d'Anglona est un bijou, bien caché par de hauts murs !

Commande des marquis de la Romana à Xavier de Winthuysen, concepteur de jardins du 18° siècle. Sa structure d'origine est intacte : 800 mètres carrés de néoclassicisme, quatre parterres formant une croix rigoureuse, des petites haies de buis, une fontaine haute en pierre polie, des allées en briques posées sur le chant.

Et des bancs, qui sont le plus souvent disponibles ! Un luxe dans le cœur palpitant du vieux Madrid !

plaza de la Paja, La Latina, Madrid

Plaza de Oriente ::: Los Austrias

C'est plus un grand parterre qu'un parc. Juste en face du Palais Royal, un espace planté d'arbres et d'arbustes rigoureusement taillés, des allées tracées au compas, des massifs de fleurs, des bancs où les touristes terrassés par la chaleur échouent l'un après l'autre et quelques sentiers à l'ombre. 

Et une longue allée de statues des rois d'Espagne. En face du palais, l'opéra de Madrid ferme le jardinet. Et quelques terrasses de cafés bien chiques.

La plaza de Oriente n'offre ni calme ni fraîcheur mais on aime bien aussi les jardins ornementaux.

Parque del Oeste ::: Moncloa

Ce vaste parc s'étend sur le côté Ouest de la cité universitaire. Le maire de Madrid Alberto Aguilera a commandé sa création en 1906 pour offrir aux Madrilènes un lieu où prendre l'air frais au moment du boom industriel.

Il a subi de nombreux dégâts durant la Guerre Civile (1936-1939), pendant le siège de Madrid mais petit à petit, sculptures, fontaines, ruisseaux et sentiers ont été rénovés. En  1958, une splendide roseraie l'enrichissait, les Jardines de la Rosaleda.

Côté sud-est, il y a le Templo de Debod, temple égyptien du 2°siècle avant J-C, démonté pièce par pièce et offert à l’Espagne par le Gouvernement égyptien lors de la construction du barrage d’Assouan (il était situé dans la zone inondable). Et la station du Teleferico menant à la Casa de Campo. 

Si vous voulez vraiment quitter la pollution et l'agitation urbaine pour quelques heures ou pour la journée, c'est idéal ! (Prévoyez un pique-nique et ne laissez pas vos déchets derrière vous !)

Please reload

 

CONTACT

Vincent & Vincent

 

onpeutaussilefairecommeca@gmail.com

Tel : #32 496 25 69 38