La Latina est vaste et variée. Elle s'étend au-delà de la rivière et plonge dans les fondations du palais royal.
On est au cœur de la vieille ville, entre spots touristiques et quartier populaire, ruelles étroites et artères bien dégagées, escaliers qui aboutissent sur des placettes tranquilles et boulevards pollués.

LA LATINA

CE QUE LES GENS DISENT

“​Encore des rues qui montent...” 

 

—  Lola, maquilleuse

le Rastro

marché aux puces

PLAZA

Un chef-d'œuvre de classicisme (18°). Elle a pris la place d'un couvent qui aurait été fondé au 13° siècle par saint François d’Assise lui-même. C’est Charles III qui a commandé la basilique à Francisco Sabatini et Miguel Fernández.

Une superbe façade verticale, une immense coupole de 33 mètres de diamètre. Et à l’intérieur, des toiles de peintres prestigieux, dont Goya, et une importante pinacothèque dans le cloître. À côté de l’église, allez voir aussi la chapelle baroque du Cristo de los Dolores du Vénérable Ordre Tertiaire.

c/ San Buenaventura 1, La Latina, Madrid

Basilique royale de San Francisco el Grande

Pedro Almodóvar l'a filmé à trois reprises : pour Talons aiguilles, pour Matador et pour Les amants passagersTrois voûtes de 35 mètres sous lesquelles passe la rue de Segovia. Ce pont qui relie le Palais Royal à la Basilique de San Francisco El Grande aurait pu être de style baroque, ou quelque chose du genre. Mais il a pris la place d'un autre ouvrage d'art depuis pas plus tôt que 1931.

Il est superbe, grandiose, surtout vu du dessous. Du dessus, il offre de magnifiques vues sur l’ouest de Madrid et la Casa de Campo.​

c/ Bailén # c/ Segovia, La Latina, Madrid

Viaduc de Segovia

On ne la voit presque pas si on ne lève pas les yeux au ciel... Ses murs roses... L'église San Andrés est une des plus anciennes de Madrid. San Isidro aurait été enterré là en 1130, mais le bâtiment actuel date du 17° siècle

La coupole est magnifique !

Et il faut entrer pour voir la chapelle de l'évêque (Capilla del Obispo), une merveille baroque !

plaza de la Paja, Madrid

Église de San Andrés Apostol

Création de Xavier de Winthuysen, le jardin suspendu du Prince d'Anglona est un bijou, caché par de hauts murs !

Sa structure d'origine (18° siècle) est intacte : 800 mètres carrés de néoclassicisme, des parterres formant une croix rigoureuse, des haies de buis, une fontaine en pierre, des allées en briques posées sur le chant. Et des bancs, qui sont souvent disponibles ! 

plaza de la Paja, La Latina, Madrid

Jardín del Príncipe de Anglona

 
EL CAMPO DE LA CEBADA

santa ana 

rue et marché

AVANT C'ÉTAIT...

Au moyen-âge, une bonne partie des rues de la Latina étaient situées hors des remparts qui délimitaient la citadelle, elles faisaient partie des faubourgs de Madrid. Elles hébergeaient les nombreux commerçants qui se rendaient en ville pour vendre leur marchandise. D'où le nom de plusieurs rues et places, comme la plaza de la Cebada (place de l’orge), la plaza de los Carros (place des chariots), la plaza de la Paja (place de la paille).

Quant au nom La Latina, on le doit à l’écrivaine et humaniste Beatriz Galindo, populairement baptisée La Latina, qui fut au 15° siècle la préceptrice de la reine Isabelle la Catholique et de ses fils. Elle fonda avec son mari un hôpital situé dans la rue Toledo, à côté de la plaza dela Cebada, qui fut baptisé l’Hôpital de La Latina.

CONTACT

Vincent & Vincent

 

onpeutaussilefairecommeca@gmail.com

Tel : #32 496 25 69 38