• Vincent

Nuit blanche à Madrid


Madrid nous propose, le soir du 21 octobre, Luna de Octubre, un grand festival culturel nocturne - et gratuit - autour des créations d'artistes espagnols et internationaux. Le Paseo del Prado, le parc du Retiro, le Jardin Botanique, la Porte d'Alcalá constitueront jusqu'à trois heures du matin le décor de 16 interventions artistiques exceptionnelles. Un programme hérité des ex-Nuits Blanches madrilènes, et qui compte accompagner la candidature des sites du Retiro et du Prado au patrimoine mondial de l'UNESCO.

En marge des projections, concerts, installations et performances extérieures, les sept grandes maisons d'arts qui ont pignon sur cet axe (une suite de grandes avenues que les Madrilènes appellent la promenade des arts) ouvriront gratuitement leurs salles et galeries : la Casa de América, le Museo Naval, le Palacio de la Bolsa, le Museo Thyssen-Bornemisza, Medialab Prado, Caixaforum y le Museo Nacional de Antropología.

Pour la directrice artistique de Luna de Octubre Delia Piccirili, il s'agit de proposer aux citoyens et aux visiteurs "un lieu de rencontre, de promenade et d'éveiller, de découvrir, à la faveur de la nuit, des coins de cet axe que personne n'avait jamais regardés auparavant."

Parmi les installations les plus spectaculaires, la Porte d'Alcalá s'ouvrira à un monde onirique avec l'installation d'un écran led de 150 mètres carrés, sur lequel trois artistes visuels - Alba Corral, Pablo Pro et AETU - projetteront des images pendant que les fontaines de Cibeles, Apolo et Neptuno seront illuminées par un dispositif constitué de 60.000 bouteilles en plastique recyclées, histoire de dénoncer l'utilisation massive des produits synthétiques jetables... Quant aux statues du parc du Retiro, elles seront inondées par l'artiste néerlandais Daan Roosegaarde, dans une démarche visant à questionner le public sur les conséquences pratiques du réchauffement planétaire global. Au Retiro toujours, sur l'étang, les organisateurs proposent un surprenant concert sur barques, orchestré par le compositeur et créateur de la musique minimaliste Llorenç Barber. Les interprètes glisseront sur les eaux noires du plus grand point d'eau de ce beau jardin. Sur l'esplanade de la statue de Goya, à l’entrée du Paseo del Prado, La symphonie conique de la compagnie Airvag transportera le public dans un univers de formes abstraites, avec des cônes interactifs de 8 à 14 mètres de hauteur, aux couleurs changeantes et accompagnés de séquences sonores.

À côté de propositions artistiques novatrices, l'esprit festif de Madrid règnera sur le Salon des Royaumes, ancien siège du Musée de l’Armée, autour notamment de la bétonnière transformée en boule disco de l’artiste Benedetto Bufalino, pour une soirée dansante à l'air libre.

Le programme sera retransmis en direct sur la chaîne de radio M 21. Si vous n'avez pas la radio, vous savez ce qu'il vous reste à faire...

>>> PROGRAMME COMPLET ! (en espagnol)

#art #exposition

CONTACT

Vincent & Vincent

 

onpeutaussilefairecommeca@gmail.com

Tel : #32 496 25 69 38