top of page
Signe de barre

Où prendre un verre ?
Où faire la fête à Madrid ?

Si vous aimez les boites industrielles et les concentrations de touristes anglais boutonneux, ne restez pas sur cette page, rendez-vous directement à la Puerta del Sol. Mais pour les petits bars où l'on se mélange sans trop savoir, les débuts de soirée entre garçons et filles ou juste entre garçons ou juste entre filles, les endroits fréquentés par des gens bizarres mais pas dangereux·ses, vous êtes au bon endroit !

Branché mais assez mixte. Malasaña, berceau de la movida, a gardé son caractère bien trempé, la nuit aussi. Le quartier populaire de Lavapiés arrivera-t-il à voler la vedette à Malasaña ? Il y a déjà quelque années que la gentrification a traversé Gran Vía. Et la nuit madrilène n'a rien perdu en mettant le cap au sud... À mi-distance, Chueca-la-gay scintille de mille paillettes. Alors qu'au cœur de la Latina, on parle d'une nouvelle scène gay plus alternative. Et autour de la plaza Santa Ana, les touristes anglais·es vomissent toujours aussi élégamment leur sangria.

malasaña

Terrasses de la Plaza Dos de Mayo

Le cœur du quartier de Malasaña.

On ne sait jamais si l'on est assis chez l'un ou chez l'autre... La place la plus amusante de Madrid déploie une dizaine de terrasses qui s'imbriquent l'une dans l'autre dans la bonne humeur. En soirée, il faut se ruer sur une chaise dès qu'elle se libère. La journée, dès le petit déjeuner, c'est un havre de paix. Le personnel est souvent joli, dépassé et parfois gentil !

madrid-bars-terrasse
pepe-botella-bar-madrid.jpg

Pepe Botella

malasaña

C'est plus un café qu'un bar, fréquenté par des mamys comme par des bobos. Ici, on s'installe pour la journée, on prend un café, ou une bière, ou ce qu'on veut. Mais ce qui fait la différence, c'est le calme ! Et la vue sur la grouillante place Dos de Mayo.

Ambiance très chill en journée, plus festive en soirée.

Le nom, c'est pour Joseph Bonaparte, installé sur le trône d'Espagne par son frère Napoléon. Les Madrilènes ne l'aimaient pas beaucoup, forcément, et lui avaient fait la réputation (mensongère) d'aimer picoler, d'où ce surnom, Pepe la bouteille. 

c/ San Andrés 12, Madrid

cafemodernomalasana_edited.jpg

malasaña

Café Moderno

Ce café historique situé sur la belle et tranquille place des Comendadoras a été rénové dans un projet artistique axé sur les nouvelles technologies de la lumière et de l'audiovisuel. Une déco qui lui procure une ambiance lounge très agréable.

L'option terrasse est tout aussi intéressante, d'autant qu'il est à peu près possible de trouver une table libre en journée.

Pedro Almodóvar a tourné ici une scène de son film Madres Paralelas (Mères Parallèles).

plaza de las Comendadoras 1, Madrid

lavapiés

Café Pavón

C'est le foyer du théâtre du même nom, une salle ouverte dans les années 1920 et qui est toujours un lieu important de la scène dramatique madrilène, malgré une histoire un peu chaotique. Le bar, en tous cas, on l'adore à toute heure ! Pour l'ambiance de quartier, la mixité, la convivialité. Pour la déco, on est quand même dans un bâtiment... art déco sopmptueux. Et pour la carte qui propose quelques plats et tapas en plus d'un large choix de bières, notamment.

c/ Embajadores 9, Madrid

cafe-pavon.jpg

lavapiés

La Playa de Lavapiés

Un des bars les plus courus du quartier. Et un super endroit pour une bière et une tapa (hummus, tostadas...). Le service est très sympa, les tables rares et c'est souvent bondé. On a débarqué un vendredi soir pour l'apéritif, et on y passé la moitié de la nuit, rencontré la moitié de l'assistance et consommé la moitié de la carte (côté cuisine, c'est omnivore, mais on peut s'arranger - tout est simple et goûteux).

En journée, la terrasse est une option agréable. 

c/ Argumosa 9, Madrid

playa de lavapies
why not

Why Not ? chueca

Un bar-boite gay, ou une petite boite. On n'aime vraiment pas les discothèques, et le Why Not ? ne doit pas correspondre à la définition parce qu'on adore y passer la nuit, de temps en temps... C'est un des spots gays madrilènes les plus connus, c'est dans le circuit mainstream, c'est plein de touristes, c'est plein d'hétéros des deux sexes, et tout ça est finalement très sympa, très détendu, les serveurs sont adorables et très jolis, les clients ont envie de s'amuser et de draguer. What else ?

c/ San Bartolomé 7, Chueca, Madrid

el imperfecto

El Imperfecto huertas

Cabinet de curiosités, caverne d'Ali Baba, un beau bordel décoratif ! On a fait de la récup un principe dans ce petit bar qui accumule le kitsch, les images de pin up, les vieux posters de cinéma...

L'accueil est chaleureux, la musique excellente (elle n'empêche pas la conversation), la clientèle jeune et souriante.

Thés, café, cocktails, et toutes ces choses !

c/ Coloreros 5, Madrid

bottom of page