Chagall ::: La madone du village ::: Thyssen-Bornemisza

Marc Chagall ::: La madone du village ::: 1938-1942 ::: huile sur toile ::: Museo Thyssen-Bornemisza Entourée d'anges musiciens accompagnés d'une vache volante qui joue du violon, près d'un petit village, Marie, monumentale, habillée en mariée, mère de l'Enfant Jésus, vedette féminine de l'iconographie chrétienne, est heureuse, son fils dans les bras. Elle est la mère universelle. Pendant les années de l'holocauste juif, Chagall, juif de Russie immigré en #France en 1911, a peint de nombreuses scènes religieuses de la tradition chrétienne (rompant avec la tradition juive qui interdit de représenter les divinités). Il entame cette vierge à Paris, en 1938; il la terminera en 1942, à New York, après en avoir repeint plusieurs zones. Contemporain des constructivistes russes, il leur échappe en développant un langage très coloré, poétique et aux formes peu définies. En France, il fréquente l’avant-garde et entretient des amitiés avec Robert Delaunay et Fernand Léger. Il anticipe le Surréalisme à travers ses peintures narratives et fantastiques. Il assiste à la fin du fauvisme, qui lui inspirera la couleur pure, gaie et claire, et à la naissance du cubisme dont il gardera une certaine déconstruction de l’objet. Son œuvre présente aussi des caractéristiques du néo-primitivisme. Inspiré par la tradition juive et le folklore russe, il élabore une iconographie très personnelle autour de figures récurrentes : le violoniste, l'acrobate, le Christ, les amoureux, la vache, etc. La richesse poétique, le merveilleux de son œuvre lui valent de prestigieuses commandes : décoration de l'Opéra de Paris, du siège new-yorkais de l'ONU, du Parlement israélien... #chefdœuvres #musées

CONTACT

Vincent & Vincent

 

onpeutaussilefairecommeca@gmail.com

Tel : #32 496 25 69 38