Quinze mille arbres sur 125 hectares, des activités culturelles et sportives, des monuments exceptionnels, des jardins remarquables. Créé au 17° siècle, le Parc du Retiro est le poumon de la ville. Madrid incontournable.

pArc du retiro 

CE QUE DISENT LES GENS

"C'est un trésor botanique : le Jardin des Vivaces, les Jardins de Cecilio Rodríguez (jardins classiques aux airs andalous), les jardins de l'architecte Herrero Palacios, la roseraie, le Parterre français avec son cyprès chauve, le plus vieil arbre de Madrid, il a 400 ans..."

Martín, jardinier

 

—  Photo : Jakob Owens

la roseraie.

le parterre français.

le bosquet du souvenir.

le palais de cristal.

2 tsp.

Oil

le grand bassin.

le palais velázquez.

le palais de cristal.

les jardins cecilio rodríguez.

Le Palacio de Cristal

Toutes les villes qui ont laissé s'écrouler leur palais de cristal - une vogue planétaire à la fin du 19° siècle - doivent rougir de honte devant un bâtiment aussi beau, aussi fou et aussi bien conservé !

palacio-de-cristal.JPG
castela.jpg

rue du Docteur Castelo

On vous en parle parce que c'est juste à deux rues du parc, et que El Mundo en parle comme d'un "Eden gastronomique", une zone franche de franchises, où la cuisine traditionnelle espagnole est en train de reprendre vie.

Cette rue concentre quelques-uns de nos restaurants et tavernes préférés. 

LA ROSERAIE

Une ellipse de 0.8 hectare, clôturée par une haie de cyprès.  Plus de 4000 rosiers.  C'est du kitsch encadré, des pergolas, des allées tracées au cordeau, un plan parfaitement symétrique, une débauche de couleurs.

La roseraie du Retiro a été construite en  1915 par Cecilio Rodríguez, le jardinier en chef du parc, qui s'est inspiré de Bagatelle, au Bois de Boulogne, pour ajouter un peu d'élégance au Retiro. Elle a été plusieurs fois transformée, et détruite pendant la Guerre Civile.

Pour le parfum, y aller en mai et juin, quand les premières fleurs s'ouvrent.  Idéal pour photos de mariage, raison pour laquelle elle est un des musts des Madrilènes. Mais c'est vraiment très beau !

avril > septembre / 10:00 > 20:00 | octobre > mars /  10:00 >  18:00 

JARDINS DE CECILIO ROGRÍGUEZ

Ils sont situés tout au bout du parc, côté où personne ne va. Du coup, ils vous offrent le calme et le silence en plus de l'harmonie. 

 

Une succession de très beaux jardins classiques, une promenade de curiosités, petits étangs, jets d'eau, sculptures, lianes grimpantes, pergolas, bancs ombragés, haies taillées, recoins cachés, dessinés par Cecilio Rodríguez vers 1940 pour agrandir les installations de la cage aux fauves (Casa de Fieras), l'ancien zoo de Madrid, destiné aux réceptions officielles.

 

À l'entrée nord, après une élégante Vénus parée à la romaine, la fontaine aux mouettes, sculptée en 1962 par Vicente Pimentel. Puis, un dédale de pergolas et de parterres fleuris, colonisés par des paons impassibles...

10:00 > 18:00 / automne-hiver | 10:00 > 20:00 / printemps-été

BOSQUE DEL RECUERDO

Une colline plantée de 192 arbres, pour les 192 victimes de l'attentat du 11 mars 2004, à la gare d'Atocha.

Tous les Espagnols ont en tête ce code : 11M. Quatre attaques simultanées dans le terminal des trains de banlieue de la gare d'Atocha. 1900 blessés. L'acte terroriste le plus meurtrier en Europe depuis 1988 (Lockerbie). Quatre semaines plus tard, sept membres présumés du commando poseur de bombes seront assiégés dans un immeuble, en périphérie de Madrid. Ils mourront en faisant exploser l’appartement au moment de l'assaut policier. L’enquête permettra l’arrestation de dizaines de suspects, liés à la mouvance jihadiste. En 2007, vingt-neuf accusés comparaîtront devant l’Audience nationale. Vingt seront condamnés, dont l’un à 42.924 années de réclusion, puisqu’en droit espagnol les condamnations s’additionnent. 

Le 11M a durablement marqué l’Espagne. Il a d’abord précipité la chute du gouvernement conservateur de José Maria Aznar, qui sera battu aux élections suivantes. Durant toute la journée des attentats, la droite avait affirmé que l’action portait la signature des Basques d’ETA.

Le Parterre, tracé sous Felipe V (1724-1746), qui voulait un jardin à la française, détruit un siècle plus tard lors de l'invasion... française  (1808-1814).

Francisco Viet, jardinier du Campo del Moro, fut chargé de réparer les dégâts. C'est à lui qu'on doit le mur de contention, le belvédère, les fontaines...

Une dernière transformation, après la Guerre Civile, pour ajouter quelques éléments botaniques, comme les haies et le gazon. Et voilà du Versailles en territoire ibérique.

Ne pas rater le Cyprès chauve (Taxodium distichum), l'arbre le plus vieux de Madrid (il a près de 400 ans).

CUESTA DE
Moyano

CUESTA DE MOYANO

Une trentaine d'échoppes en bois consacrées à l'achat et la vente de livres d'occasion, des dernières nouveautés à des incunables de grande valeur, rares, ou des œuvres classiques à des prix très abordables.

Ce chemin piéton très pentu, qui fait partie de la ceinture du parc du Retiro, est aussi une très agréable promenade ombragée.

La foire aux livres permanente de Madrid, depuis 1925 !

On y va aussi pour les monuments qui président les extrémités de la côte.