On l'appelle comme ça parce que Les écrivains les plus illustres du Siècle d’or de la littérature espagnole (Cervantès, Lope de Vega, Quevedo, Tirso de Molina)y ont vécU. MAIS ON L'APPELLE AUSSI HUERTAS (VERGERS).

huertas 

las letras

CE QUE LES GENS DISENT

"On est en plein centre-ville, entre deux zones hyper touristiques, Sol-Gran Vía et le Paseo del Arte. Normal que ça sente pafois la paella..."

—  Manuel, étudiant

PLAZA
Santa ana

À l'avant-plan, C'est Federico García Lorca, qui fait face au Teatro Español, une sorte de Comédie Française. Derrière, sur la gauche, c'est un des plus beaux bâtiments de Madrid, l'hôtel Reina Victoria, devenu "ME". La Plaza Santa Ana est au croisement des théâtres et des bars pour touristes, en plein centre ville, une place par laquelle on passe plusieurs fois par jour sans s'y poser... Ce qui ne la rend pas moins belle.

MADRID

al cubo

madrid-al-cubo-souvenirs.jpg

Madrid me mata... c'est eux ! Javier et Gloria Rodríguez gouvernent une boutique de souvenirs qui attire surtout les Madrilènes ! Parce qu'ici, Madrid est vu avec humour, dérision, ironie, arrogance, et tendresse. La manière de vivre à Madrid, ses travers citadins, le rythme infernal de la ville, sont mis en scène dans les objets que produit cette petite enseigne. Javier et Gloria conçoivent la plupart des cartes visuels et objets de leur magasin.

c/ Cruz, 35, Madrid

On ne dirait pas mais ce temple néo-classique est ouvert au public !  L’histoire intellectuelle, culturelle et politique de l'Espagne ne se comprend pas sans l'Athénée scientifique, littéraire et artistique de Madrid. Parmi les membres de ce cercle créé en 1820 par un groupe de libéraux, on compte près de 20 premiers ministres... 

Le bâtiment (1884), splendide, est signé par Enrique Fort et Luis Landecho. La façade étroite cache l'envergure de l'édifice, qui abrite plusieurs petits et grands salons, une immense bibliothèque (200 000 volumes accessibles). Et un restaurant. Ambiance feutrée...

c/ Prado 21, Madrid 

HOTEL
Victoria

La première pierre de ce magnifique hôtel fut posée en 1919. À l'époque, le rez abritait un luxueux "grand magasin". 

On doit cette merveille d'éclectisme (et d'un peu de modernisme) à l'architecte Jesús Carrasco-Muñoz y Encina, qui s'est inspiré du maître Antonio Palacios pour une structure de métal combinée à du béton armé et à beaucoup de verre... Madrid à cette époque se dote d'une série d'hôtels de standing pour accueillir des personnalités importantes et accéder à un statut international nouveau. 

Aujourd'hui, on peut profiter de la terrasse sur le toit, un rien bling-bling. 

plaza de Santa Ana, Madrid

MANTEQUERÍA
CABALLO

Du traditionnel ! Une épicerie qui propose une vingtaine de variétés de haricots secs, des lentilles de toutes sortes et des conserves de légumes, de fruits... ça nous parle ! On n'est pas en pays végan, il y a aussi du thon et ce genre de choses, mais on sait parfois fermer les yeux !

plaza Matute 13, Madrid 

THÉÂTRE ESPAGNOL

Il y avait déjà des représentations au Teatro Español au milieu du 16° siècle. C'est là que se trouvait la Corala du Prince, une de ces légendaires corrals de comédies où l'on jouait Calderón, Lope de Vega et d'autres dramaturges du siècle d’or espagnol. Le grand incendie de 1802 n'épargne que la façade... mais on reconstruira le tout. Le rouge et l'or dominent dans la grande salle, superbe salle à l'italienne. 

Aujourd'hui, on peut aussi bien voir un classique qu'une pièce moderne. Et on peut participer à une visite guidée de l'endroit, si on a peur de s'ennuyer au théâtre...

plaza de Santa Ana, Madrid

teatro español madrid

CÍRCULO DE BELLAS ARTES

Ce bâtiment est magnifique, une excentricité art déco digne d'une fin d'Empire, terminée en 1926 par l'architecte Antonio Palacios (il n'était pas seul). Expos, spectacles, conférences, ateliers... une pièce maîtresse de la vie culturelle madrilène. Un bar renversant, presque intimidant dans sa majesté, la sculpture merveilleuse de Moisés de Huerta, El Salto de Léucade (voir plus bas). Et sur le toit, une terrasse avec vue sur Madrid, resto et bar compris... Clientèle un peu bling-bling.

calle de Alcalá 42, Madrid 

huertas.jpg

CAFÉ CENTRAL

Un de nos QG ! Une sorte de brasserie où l'on peut prendre un café ou l'apéro, déjeuner pas cher (le menu du jour propose presque toujours une option végétarienne) et s'enjazzer le soir, parce que ce beau café est aussi une référence de la scène jazz européenne !

La belle salle Art Déco invite à s'installer au calme (ou dans le brouhaha des heures de pointe), la cuisine est correcte, le service un peu bref mais convivial quand on s'habitue... Une institution madrilène !

plaza del Ángel 10, Madrid

cafe central.JPG